Rémi Quirion – FR

Le 1er septembre 2011, Rémi Quirion, OC, CQ, PhD, FRSC, est devenu le premier chef scientifique du Québec. À ce titre, il préside les conseils d’administration des trois Fonds de recherche du Québec et conseille le ministre de l’Économie et de l’Innovation sur les questions de recherche et de développement scientifique.

Jusqu’à sa nomination comme chef scientifique, Rémi Quirion était vice-doyen aux sciences et aux initiatives stratégiques à la faculté de médecine de l’Université McGill et conseiller universitaire principal en recherche en sciences de la santé. Il a été directeur scientifique du Centre de recherche de l’Institut universitaire en santé mentale Douglas, professeur titulaire au département de psychiatrie de l’Université McGill et directeur exécutif de la Stratégie internationale de recherche concertée sur la maladie d’Alzheimer des Instituts de recherche en santé du Canada. Le professeur Quirion a été le premier directeur scientifique de l’Institut des neurosciences, de la santé mentale et des toxicomanies (INSMT), l’un des 13 instituts de recherche en santé du Canada.

Ses travaux ont contribué à élucider les rôles du système cholinergique dans la maladie d’Alzheimer, du neuropeptide Y dans la dépression et la mémoire et du peptide lié au gène de la calcitonine (CGRP) dans la douleur et la tolérance aux opiacés. Il a publié plus de 750 articles dans des revues scientifiques de premier plan et est l’un des neuroscientifiques les plus cités au monde. Il a reçu plusieurs prix et distinctions, dont l’Ordre national du Québec (Chevalier du Québec, CQ) en 2003, le Prix Wilder-Penfield (Prix du Québec) en 2004 et l’Ordre du Canada (OC) en 2007. M. Quirion est membre de la Société royale du Canada et a également été intronisé au Temple de la renommée médicale canadienne. En 2015, il a été nommé Officier de l’Ordre des Palmes Académiques de la République française, une distinction décernée par le gouvernement français qui reconnaît sa contribution au développement des relations franco-québécoises dans le domaine de la recherche.

Rémi Quirion a obtenu son doctorat en pharmacologie à l’Université de Sherbrooke en 1980 et a effectué sa formation postdoctorale au National Institute of Mental Health aux États-Unis en 1983.